Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
News
Mon premier concours...

Mon premier concours...

il y a 2 mois

groupesToute l'association

Mon premier concours...

Mon premier concours de tir à l’arc

Il est des challenges qui parfois se présentent à nous et semblent insurmontables. Participer à son premier concours est certainement de ceux-là. Et pour le néophyte, c’est un peu comme le premier jour de rentrée au collège, on se retrouve dans la cours des grands… Il y a des codes et des usages qu’il faut intégrer au plus vite.

Mais en fait il faut juste se lancer ! Et tout archer débutant devrait sauter le pas sans appréhension car c’est bien dans ce contexte que l’on éprouve tout le plaisir du tir… Pour débuter cette expérience je préconise le concours en salle (octobre à février), qui ne requiert ni de matériels trop haut de gamme ni un entrainement extraordinaire.

La première étape, et au-delà de se sentir prêt psychologiquement et techniquement, c’est de trouver le lieu de ce premier concours. En général les dates sont annoncées sur internet via le site : de la Fédération, ceux des ligues régionales, des départements, voir directement des organisateurs. Après avoir déterminé une date qui vous convienne, il est important de regarder le mandat (disponible sur les sites) qui va annoncer toutes les caractéristique du concours. Il indique entre autres : les dates (c’est en général sur les 2 jours du weekend), le type de tir (salle, fédéral, FITA ou du parcours 3D, campagne, nature), la cadence de tir et les horaires des départs (il y en a souvent 2 et parfois 3 départs dans une journée). Sur ce point particulier lié aux horaires, mon conseil est de choisir le moment de la journée où vous sentez le mieux ou à laquelle vous avez l’habitude de tirer. Et bien évidemment n’hésitez pas à contacter d’autres archers de votre club pour vérifier si certains participent et pourraient vous accompagner lors de cette première expérience.

La seconde étape consiste à s’inscrire. Oui ! Il faut s’inscrire à l’avance, car les inscriptions sur place sont aléatoires. Si le départ est plein vous devrez reporter votre tir et cela est vraiment frustrant. Pour s’inscrire dans le monde moderne c’est par internet que les choses commencent. Le plus simple est d’envoyer un mail (à l’adresse indiquée sur le mandat) pour demander votre inscription sur l’un des départs proposés. Avec la réponse de l’organisation vous saurez si il y a ou non de la place et que votre inscription est bien prise en compte. Concernant le paiement (ou mise), que l’organisation demande souvent à recevoir quelques jours avant le concours pour confirmation définitive de votre inscription, il faut souvent l’envoyer par la poste (vous payez alors le tir, plus le timbre !) en précisant les informations suivantes :

  • Nom et prénom ;
  • N° de licence
  • Club d’appartenance
  • L’arme et la catégorie dans laquelle vous tirerez (ex : Cadet Homme - Arc Classique CHCL)

Avec l’habitude et selon le bon vouloir des organisateurs vous pourrez payer sur place. Point important, même si vous avez payé à l’avance, il est correct (pour les organisateurs et les autres archers qui pourraient prendre votre place) de se désinscrire en cas d’impossibilité de votre part à participer. A savoir que certains organisateurs ne prennent pas peine de répondre à vos mail… Alors utilisez le téléphone.

La troisième étape, c’est le jour J… Pour la première fois il faut essayer d’arriver à l’heure d’ouverture du greffe qui est indiquée sur le mandat (sans avoir oublié votre arc ou vos flèches à la maison). La première chose est d’aller se présenter au greffe (lieu d’enregistrement des archers) en donnant votre nom et souvent votre licence dématérialisée ou imprimée par vos soins. L’organisateur vous communiquera alors votre place de tir composée d’un chiffre indiquant l’emplacement depuis lequel vous tirerez et d’une lettre pour indiquer l’ordre de tir (avec le 3C vous êtes sur le pas de tir n°3 et votre tour de tirer est dans le timing des C et D, nous y reviendrons). A partir de ce moment vous pouvez monter tranquillement votre arc (à l’endroit et sans rien oublier), environ 15 minutes avant le début des tirs (volées d’essai), commencez votre échauffement physique et concentrez-vous…. Pas de stress, tout va bien se passer !

Dans la quatrième étape, l’échauffement en cible, les choses sérieuses commencent… Suivant ce qui est indiqué sur le mandat, les volées d’échauffement correspondent à une durée ou un nombre de volées. L’objectif est ici de se régler avant le début du concours, non pas de compter les points. J’oubliai, mais avant de tirer (surtout en salle) vous aurez à identifier la cible (blason) sur laquelle vous tirerez. Là encore la lettre attribuée est importante puisque qu’elle vous indique (en salle) si vous êtes en haut ou en bas, à droite ou à gauche. Si vous tirez sur un blason unique (Le trispot c’est pour plus tard !) le n° 3C indique le 3ème groupe de blason en bas à gauche (AB c’est en haut, CD c’est en bas, AC, c’est à gauche, BD c’est à droite). Si vous vous trompez, un archer viendra très aimablement, mais fermement vous indiquer l’erreur.

Une fois les flèches tirées (3 en salle, qui peuvent être plus nombreuses lors de l’échauffement en cible) vous pouvez retourner dans la zone d’attente (derrière les arcs) et patienter que l’arbitre (homme ou femme en haut rouge et bas noir) ne donne le signal. Vous irez alors rechercher vos flèches. Pour être sûr qu’il faut bouger, attendez la première fois que les autres archers commencent à se déplacer vers les blasons. Une fois devant vos flèches, inutile de compter, il faut juste marquer, avec un stylo, l’impact de chaque flèche sur le blason par un petit trait partant de la base la flèche. Vous pouvez ensuite les retirer. Si par bonté d’âmes vous souhaitez enlever celles des archers qui sont sur le même pas de tir que vous, la première fois il est d’usage de demander leur permission. Mais dans la plus part des cas, un poli : « Merci ! Je vais le faire» vous sera rétorqué (sous-entendu, touche pas au matos !). Autre point, évitez de remonter au pas de tir en oubliant vos flèches en cible… Car normalement, vue l’ambiance que vous allez provoquer cela ne devrait plus arriver une seconde fois, au moins pour ce départ ! (ils sont taquins…)

Cinquième étape, le tir compté, c’est pour cela que vous êtes venu ! Que dire de plus c’est comme l’échauffement (2 x 10 x 3 = 60 flèches en salle) sauf que l’on compte les points. Mon conseil ne vous proposez pas pour la marque ou la contre marque et apprenez plutôt comment les choses se passent. Une fois en cible devant les flèches, chacun à son tour les archers indiquent les points correspondant à chacune de ses flèches dans l’ordre décroissant des points (si vous faites 2, 7 et 9 vous annoncez 9, 7, 2). Dans cet exercice vous devez suivre quelques règles élémentaires :

  • Ne pas touchez les flèches (ni les vôtres ni aucune autre) tant que les comptes ne sont pas fait ;
  • Ne marquez les flèches d’un blason qu’à partir du moment où les comptes sont terminés pour ce blason. L’usage veut que les archers qui ne comptent pas fassent le marquage des flèches ;
  • Si l’une de vos flèches est sur la ligne de séparation de 2 valeurs (cordon), c’est la valeur la plus forte qui est retenue (sauf en tir Beursault). En cas de doute n’hésiter par à appeler l’arbitre qui se fera un plaisir de juger la bonne valeur. Concernant cette intervention, primo on ne discute pas la décision de l’arbitre (même si vous l’estimez contestable) et secundo on le remercie d’avoir jugé cette flèche. Avec l’habitude il y aura souvent un accord à l’amiable avec les personnes de votre groupe sans avoir besoin de requérir à l’arbitre, même si il est là pour cela. Dernier point, certains tireurs (que je ne nomme pas des archers) se font une règle de tricher, vous pouvez bien entendu mettre en doute son estimation de la flèche et appeler l’arbitre.

Arrivé à la moitié des tirs, il y aura une pause de 15 à 20 minutes. Ce moment peut être l’occasion de se restaurer, de profiter de l’ambiance, mais surtout pas de ressasser les mauvaises flèches (vous y réfléchirez plus tard). Attention, cette pause est particulièrement traitresse et à la reprise il fera redoubler de concentration pour éviter les bourdes.

Une fois que le dernier archer a tiré et que la fin du concours est annoncée, il est d’usage d’applaudir (même si le score n’est pas à la hauteur de vos attentes). Il faut ensuite finaliser les comptes et signer les feuilles de marques. Là encore vérifiez bien les comptes car une fois signé il ne sera plus possible de contester les erreurs de marquage.

De retour à votre place, vous pouvez ranger tranquillement votre matériel et constater amusé que chacun commente le concours et refait son tir… Il est rare, en effet, que les archers soient satisfaits de leur score.

Pas de secret, ni de fatalité ! Comme dans tout sport, c’est l’assiduité à l’entrainement qui fera la différence et bien heureusement…


Voir toutes les news
publié par
auteur

Compagnie affiliée et labellisée

Recherche

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

05
janv.
2018-01-05T20:00:00+0100
2018-01-05T21:30:00+0100

Réunion Bureau

groupesToute l'association
21
janv.
2018-01-21T09:15:00+0100
2018-01-21T00:00:00+0100

Messe de Saint Sébastien à la...

groupesToute l'association
27
janv.
2018-01-27T00:00:00+0100
2018-01-28T00:00:00+0100

Championnat Aisne Salle à Soissons

groupesToute l'association
10
févr.
2018-02-10T09:00:00+0100
2018-02-10T18:00:00+0100

Logis occupé (AG OS)

groupesToute l'association

Calendrier

INFOS DE MON RESEAU

Actualités de mon réseau

Stage parcours ANNULE à cause des intempéries

publiée par : - CHAUNY (60) - 10 décembre 2017

Info commission Arbitrage

publiée par : - CHAUNY (60) - 19 novembre 2017

Info commission Formation

publiée par : - CHAUNY (60) - 17 novembre 2017

Formations 2018

publiée par : - CHAUNY (60) - 03 novembre 2017

FACEBOOK